Hello Yogis ! 



Je n’ai pas un passé glamour de danseuse ou gymnaste, ma vie d’avant c’était le droit, puis le conseil, puis le marketing santé ! Mais j’ai toujours su écouter mon corps et j’ai toujours été sportive. Ma découverte du Yoga fut une révélation et elle a évincé toutes mes autres pratiques sportives. Peu à peu, après l’entrée par la porte du physique, j’ai accédé à la dimension mentale, et spirituelle qui l’accompagne et me suis retrouvée complètement habitée par la pratique du Yoga.

Mon choix de partir faire ma première formation était uniquement motivé par mon envie de pratiquer en continu pendant un mois. Enseigner a été un hasard, qui naturellement s’est ensuite imposé comme choix de vie, désertant le monde de l’entreprise.






J’ai commencé à enseigner le yoga en 2014 après une 1ère formation en Ashtanga (200h) auprès de l’équipe de Paul Dallaghan , suivie d’une formation en Vinyasa (500h) auprès de Johanna Bell de Sonic Yoga NY. Entre les deux j’ai eu le temps de me former en prénatal (100h) auprès d’Ariel Nash, ainsi qu’en Yin yoga (100h) auprès de Bernie Clark.
Forte de ces enseignements je donne cours à Paris dans les studios, en entreprises, dans les espaces que je loue, chez les particuliers, et bien sur en retraites de Yoga.


J’aime dispenser des cours en musique, dans un flow fluide et continu, axé sur la respiration, qui puisse s’adapter à chacun.

Bien guidé, n’importe quel élève peut accéder à n’importe quel cours car la posture s’adapte au corps et non l’inverse. A partir du moment où l’on sait respirer par le nez on sait pratiquer le Yoga !


Ma vision du yoga


Il doit être accessible ! Le but n’est pas de ressembler à la jolie pose instagram mais plutôt d’utiliser la posture pour aller rechercher quelque chose d’intéressant dans le corps comme un étirement précis, une ouverture quelque part, l’engagement d’un muscle en particulier etc… C’est à la posture de s’adapter au corps, pas l’inverse !



Mon approche du yoga


Passionnée d’anatomie, je sais que lorsque les élèves prennent conscience de leur corps et de son fonctionnement ils sont beaucoup plus attentifs à leur mouvement, et la pratique devient encore plus bénéfique non seulement sur le plan physique car ils font du bien à leur corps, mais sur le plan psychique également car ils calment le mental en étant concentrés sur leurs mouvements et respirations.